Une jeune femme est confrontée à un parcours jalonné de rites de passage ; on ne saurait distinguer d'emblée si ce périple souterrain est une expérience de l'au-delà ou un épisode onirique, toujours est-il que dans ce milieu privé de lumière zénithale le cadre temporel est curieusement affecté. La lumière est aussi comme le mode de transport qui véhicule le personnage de chambre en chambre.

Chaque passage est ponctué de rencontres avec des personnages emblématiques d'une symbolique personnelle développée à partir d'archétypes empruntés à l'imaginaire humain.

Il s'agit là d'une proposition relative à un au-delà qui ne se résout pas en solution de l'énigme.

Réalisation, 2006.